Colocations


Le temps est à l’innovation. Chaque jour, de nouvelles inventions sont proposées sur le marché, et chacune d’entre elles est aussi moderne les unes que les autres. Comme l’hygiène et la propreté doivent être placées en priorité, les fabricants proposent des appareils et des équipements encore plus performants et innovants. Parmi eux, on peut citer le nettoyeur vapeur sans fil. Ce type de balai présente de nombreux avantages et peut être très utile au quotidien.

Pour un nettoyage écologique

Garder une bonne hygiène dans sa maison est aussi important que l’hygiène personnelle. Un habitat propre évite les moisissures et limite la propagation des bactéries dangereuses. Assurer la propreté de son espace de vie est surtout indispensable quand on a des enfants en bas âge. Il est essentiel de faire un nettoyage en profondeur des sols. Le souci est qu’actuellement, on ne constate pas les risques et les conséquences que peuvent entraîner les produits chimiques. Ces risques en question sont aussi nocifs pour notre environnement que pour notre santé. Il est donc nécessaire de trouver des solutions de nettoyage efficace et saine pour la maison.

Le nettoyeur vapeur sans fil est une excellente alternative, car cet appareil ne requiert pas l’utilisation de produits nocifs. En effet, il fonctionne uniquement avec de l’eau et une haute température. C’est bien connu, l’eau est à la base de tous les processus de nettoyage et quand on la porte à haute température, elle devient une excellente solution contre les germes en tout genre. C’est ce principe de nettoyage que le balai sans fil utilise pour le lavage et le nettoyage. En outre, c’est une solution écologique qui garantit la propreté et l’hygiène de la maison tout en préservant la santé des occupants.

Une large gamme de modèles

Il existe de nombreux modèles de nettoyeurs vapeur sans fil sur le marché. Il y en a pour tous les budgets et pour toutes les préférences. Vous pouvez choisir en fonction des tarifs, mais aussi des différents fonctionnalités et accessoires qui accompagnent le balai sans fil. Certaines marques sont très appréciées sur le marché. On peut par exemple citer le ROWENTA STERAM POWEL ALL, le MLMLANT Nettoyeur vapeur, etc. Les consommateurs peuvent aussi choisir le modèle d’appareils qui leur convient en tenant compte des fonctionnalités et de la praticité. Par exemple, pour faciliter le nettoyage, vous pouvez opter pour les nettoyeurs sans fil portatifs. Il faut savoir que ce type d’appareils peut être aussi bien utilisé par les particuliers que par les professionnels.

Les critères de sélection

Le balai a bien évolué depuis le temps de la serpillière et du seau d’eau. Désormais, de nouvelles technologies très performantes visent à offrir un nettoyage optimal et heureusement, ce ne sont pas les modèles qui manquent sur le marché. Pour faire le bon choix, il faut savoir prendre en considération certains critères :

  • la puissance du balai
  • la température de la vapeur
  • la capacité du réservoir
  • le temps de chauffe
  • l’ergonomie de l’appareil
  • les accessoires fournis
  • l’autonomie du balai
  • le poids du balai
  • ainsi que la marque et le prix.
Lire la suite
Importance de l’enduit de protection

Importance de l’enduit de protection


Publié par le 11 Juin 2020

Dans le monde de la construction, l’enduit constitue le meilleur allié pour ajuster les différents supports, obstruer les craquelures et trous ou assurer la protection des divers supports notamment les éléments de la toiture. L’enduit de protection constitue un produit d’étanchéité et de revêtement assurant la résistance et la flexibilité face au froid et à la chaleur. Il peut être utilisé sur l’ardoise, le panneau en polyuréthane ou encore les surfaces en béton de la toiture.

Utilités des différents enduits

Les enduits servent à plusieurs utilisations notamment le lissage, le rebouchage, la décoration et autres. Ainsi, pour protéger la structure, l’aplanir, le lustrer ou encore pour réparer les défauts, cette matière forme la solution la plus propice.

L’enduit de rebouchage est adapté au colmatage des fissures, des trous ou encore les saignées.

L’enduit de finition, appeler également enduit de lissage comble les anomalies du mur superficielles afin qu’il soit aplani. Il est surtout à choisir pour l’intérieur.

Quant à l’enduit décoratif, Il s’applique aux défauts en apportant un effet décoratif.

L’enduit de façade est une protection à utiliser à l’extérieur afin d’assurer l’uniformisation, l’imperméabilité et l’isolation des supports. Entre autres, nous trouvons les enduits de façade qui sont conçus pour décorer, pour ragréer et pour imperméabiliser.

Par ailleurs, sont disponibles des enduits spécial bois qui servent essentiellement à rétablir les éventuels défauts sur les menuiseries.

Enfin, il existe des enduits multi-usages, qui servent également à assurer la lisseur et la protection de différentes surfaces.

Application de l’enduit

Les composants de l’enduit garantissent la réflexion des rayons solaires. Cela permet notamment de diminuer la température de la surface sur lequel il est étalé. Cela contribue à l’économie en énergie. Par ailleurs, la baisse en consommation énergétique constitue un apport dans la protection de l’environnement étant donné la réduction de pollutions qu’elle assure.

Pour les bâtiments qui ne sont pas bien conditionnés, opter pour l’application d’enduit de protection permettrait de rétablir le confort. Trouver une bonne entreprise de toiture vous permettrait d’assurer la performance et la qualité du travail.

Avant d’entamer l’opération, les surfaces concernées devraient être nettoyées convenablement. Notamment, les graisses, les poussières et autres particules inutiles comme la rouille, la boue, et autres sont à enlever. Par ailleurs, pour qu’ils soient plus rugueux, les PVC ainsi que les polyesters sont à poncer. Cela assurerait l’adhérence de l’enduit. Aussi, les fissures sont à colmater.

Pour les supports anciens, il est essentiel de dégager les parties décollées ainsi que les graviers de l’étanchéité précédente. Afin de nettoyer la surface, on peut notamment procéder au brossage ou recourir à l’utilisation de l’air comprimé. Aussi, il est important de vérifier les formes des pentes.

Une fois que le nettoyage est achevé, il est temps de passer à l’application de l’enduit. Le délai entre deux couches doit prendre entre 2 à 5 heures.

Avant de choisir l’enduit, les imperfections à corriger ou la surface à couvrir sont à vérifier notamment les trous, les rayures, les bosses, les saignées et autres. Par la suite, il faut identifier le support afin que le produit choisi soit adapté et puisse s’adhérer convenablement.

Lire la suite

Les jardiniers amateurs doivent avoir des outils pour œuvrer correctement et avoir un joli jardin. En tant qu’amateur en jardinage, vous êtes à la quête des outils indispensables pour débuter dans ce passe-temps ? Focus sur les matériels nécessaires pour débuter le jardinage !

La bêche : l’outil pour travailler le sol

La bêche est l’équipement indispensable aux jardiniers, même les amateurs. Avec une bêche, on peut creuser la terre, planter et déplacer les plantes. Cet outil est indispensable qu’il soit impensable de débuter le jardinage sans avoir une bêche. Ce matériel de jardinage est très abordable et vous accompagnera durant longtemps. N’oubliez pas aussi de s’offrir une fourche-bêche pour bêcher.

La tondeuse à gazon pour tondre la pelouse

Un beau jardin rime toujours avec une belle pelouse. D’où l’intérêt d’une tondeuse à gazon. Plusieurs modèles existent sur le marché, comme la tondeuse électrique, thermique, manuelle, etc. Lors du choix d’un tel équipement, n’oubliez pas de tenir compte de plusieurs paramètres, notamment la surface à tondre, la puissance, le confort, etc.

Le râteau : le matériel essentiel pour niveler

Le râteau fait aussi partie des outils de jardinage les plus importants. En effet, son rôle est de niveler le sol avant l’installation des semis. En outre, il sert également à ramasser les feuilles mortes, les déchets verts et les cailloux, vous permettant d’avoir un jardin nickel et joli.

Le sécateur : un appareil de coupe

Un jardinier, digne de ce nom, doit avoir un sécateur dans sa boîte à outils. Cet équipement coupe les branches trop grandes et mortes. Il est également essentiel pour couper les haies, les fleurs fanées et les arbustes. Bref, c’est un outil multitâche qui ne se sépare jamais d’un jardinier. Deux types de sécateurs existent : le sécateur à enclume et le sécateur classique.

La binette pour entretenir le potager

À l’instar du râteau, la binette sert également à éliminer les mauvaises herbes. Ces dernières se trouvent dans les cultures et empêchent le bon développement des fruits, légumes et les végétaux. C’est un équipement essentiel pour entretenir le potager. Elle est équipée d’une lame verticale et s’enfonce également dans la terre pour éliminer la croute superficielle.

La brouette : le matériel de transport

Un jardinier a besoin d’une brouette pour transporter facilement les plantations, les petits outils et les mauvaises herbes. Nombreuses brouettes existent, mais il serait plus malin d’opter pour une brouette dotée d’une roue, car elle est très malléable et se déplace facilement. Lors du choix d’un tel équipement, n’oubliez pas de tenir compte de la qualité du pneu.

Les gants : l’équipement de protection

Étant donné que le jardinier emploie des équipements tranchants, il doit se protéger en mettant des gants. Ces derniers doivent être de très bonne qualité et à la bonne taille ! Les gants empêchent les blessures et les mains en piteux état à cause des travaux de jardinage. Pour anticiper les mauvaises surprises, l’idéal est de toujours avoir deux paires de gants !

Lire la suite

La cuisine fait partie des pièces où l’on passe du temps dans la maison. En effet, outre sa fonction, c’est un endroit de partage, de retrouvaille pour toute la famille. C’est pour cette raison que la décoration de la cuisine ne doit pas être négligée.

Le choix du mobilier

Le choix des meubles doit tenir compte de l’aspect pratique, mais aussi de l’esthétique. En effet, le matériau choisi peut aider à définir le style de cuisine souhaité. A titre d’exemple, le bois est une signature des cuisines classiques. Cependant, on peut aussi l’intégrer à juste dose dans une cuisine contemporaine. Pour avoir l’effet moderne, opter plutôt pour des verres, de l’aluminium ou encore le fer.

Par ailleurs, il faut aussi tenir compte de la taille des meubles pour avoir un joli rendu. En effet, tout doit être proportionnel. Il faut éviter de surcharger la pièce. Au contraire, faire en sorte de bien aérer l’espace. On peut tricher avec un miroir si besoin. Sans oublier l’éclairage qui est aussi très important. Pour avoir un meilleur accompagnement et les meilleurs conseils, faire appel à des professionnels comme Ohles meubles.

Les couleurs tendances

Il faut savoir que le choix des couleurs à utiliser dans la cuisine doit aussi se faire avec soin. Sans surprise, le blanc est une valeur sûre pour une cuisine aérée et moderne. De plus, cette couleur donne l’effet d’un plus grand espace. D’autant plus qu’il est plus facile d’incorporer des accessoires plus colorés et le choix est plus large.

Cependant, il n’est pas question d’écarter les autres couleurs. Le vert est une bonne solution alternative pour avoir une cuisine dans l’esprit nature d’autant plus que c’est une couleur apaisante. Le jaune, par contre apporte du dynamisme à la pièce et donne un effet soleil et chaleureux. Dans tous les cas, éviter le total look à part le blanc. Cela risque d’être dans l’excès.

En outre, choisir le rouge, le rose et l’orange pour avoir une ambiance chaleureuse et conviviale. C’est très tendance et cela donne un effet méditerranéen à la cuisine. Sans oublier les couleurs crème pour la douceur et la légèreté. C’est une tendance élégante et assez naturelle.

L’éclairage

Qui dit décoration, dit éclairage. C’est un point très important à ne surtout pas négliger. En effet, un mauvais éclairage peut nuire à toute une décoration. Cela dit, la lumière naturelle est la meilleure. Privilégier donc les ouvertures en verre. Cependant, on peut aussi jouer avec les luminaires pour avoir un résultat similaire. A noter qu’une pièce bien éclairée donne un effet d’un plus grand espace. C’est aussi valable pour le contraire.

Il est aussi possible de jouer avec des accessoires comme le miroir afin de bien refléter la lumière. Dans la même optique, le choix du revêtement du sol peut aussi jouer sur l’éclairage de la pièce. Toute somme, les statistiques montrent que la cuisine fait partie des pièces les préférées des Français. C’est une raison suffisante pour bien la décorer d’autant qu’on y passe beaucoup de temps.

Lire la suite

La décoration de la maison reflète la personnalité des habitants. Étant donné que la personnalité de chacun est unique, pourquoi adopter une décoration classique ? Le mieux est de miser sur l’originalité en adoptant une décoration hors de commun ! À la quête d’inspirations pour rendre votre déco personnalisée et authentique ? Suivez nos astuces !

Coller un autocollant décoratif personnalisé

La meilleure manière pour donner du cachet aux murs de la maison est d’y coller des autocollants décoratifs ou un sticker mural. Ils donneront une touche déco personnalisée et authentique, qui répond à votre personnalité : élégante, amusante, décontracté, etc. Plusieurs catalogues aux designs hors du commun se trouvent sur Internet. D’ailleurs, quelques sites internet réalisent des autocollants sur mesure vous permettant d’offrir à votre maison un sticker mural 100% authentique.

Inviter la nature dans la maison

Quoique mettre des plantes dans la maison puisse sembler être une astuce simpliste, nombreuses sont les personnes qui ne l’appliquent pas. Cependant, c’est le moyen le plus rapide et le plus efficace pour donner une touche de vie à sa déco. Les plantes ont ce pouvoir magique d’apporter un côté calme, relaxant et naturel. Elles rendront la maison plus accueillante et plus vive. Rendez-vous sur le site sara Amenagement aménagement pour trouver d’autres astuces pour sublimer votre intérieure !

Mettre en valeur un tableau personnalisé

Parmi les accessoires décoratifs les plus plébiscités, le tableau se trouve sûrement sur le podium ! D’ailleurs, il est idéal pour décorer n’importe quelle pièce de la maison, à condition de bien le choisir. À cet effet, n’oubliez pas de bien analyser la taille du tableau ! Elle doit être en harmonie avec les mesures du mur. Un tableau trop grand dans une petite pièce, et vice-versa, a tendance à entacher la beauté de la déco. En outre, ayez toujours en tête le sujet et le style que l’on souhaite mettre en valeur dans la maison, pour éviter le hors-sujet !

Mettre une touche artisanale dans la déco

Pour avoir une maison authentique et originale, pourquoi ne pas marier les meubles neufs et modernes avec une touche artisanale ? Cela mettrait en valeur la décoration et apporterait de la vivacité et de l’âme à la déco. D’ailleurs, avec la mode du DIY, on peut trouver facilement des conseils sur la toile pour fabriquer des meubles. De plus, désormais, la tendance est la fabrication des meubles à partir des palettes. C’est la meilleure technique pour travailler sa créativité et son imagination, tout en ayant une décoration sublime et hors du commun !

Décorer la maison avec des objets classiques mais chics

Les objets décoratifs importent également et rendent la maison plus vive et plus chaleureuse. Parmi les objets indispensables, les miroirs possèdent une place d’honneur ! Hormis d’être fonctionnels, les miroirs impactent également sur la décoration de la maison. Les miroirs ont la capacité d’illuminer les espaces, tout en apportant un ton élégant et sophistiqué au lieu ! Pour jouer sur l’originalité, l’idéal est d’opter pour les formes géométriques.

Lire la suite

Sur 15 ans, 20 ans ou 25 ans, quels sont les niveaux des taux actuels en matière de prêt immobilier ? Existe-t-il des variations en fonction des zones géographiques ? Pour répondre à ses questions, il convient de considérer le taux de crédit pratiqués par différentes banques.

Des taux encore attractifs dans toutes les régions

Pour avoir une vision globale des taux d’intérêts pratiques au niveau national et régional, il est important de s’appuyer sur les données fournis chaque mois par les institutions bancaires. Actuellement, les taux immobiliers dans les régions restent attractifs. Un certain équilibre est constaté par rapport au mois de janvier. Et en mi-février les taux ont demeure stables. Toutefois, après une légère hausse vers la fin 2019 et début janvier 2020, une stagnation est constatée sur les valeurs. Mais on sait tous, plus la durée est longue, plus le taux augmente. Ainsi, quelques hausses sont vues sur certaines durées d’emprunts. Actuellement, les établissements financiers tentent recentrer leur offre sur des durées comprises entre 10 et 22 ans maximum.

Une baisse dans le Nord et des taux favorables dans l’hexagone

En région nord, presque tous les meilleurs taux emprunt immobilier actuel ont encore connu une baisse, sauf pour le prêt s’étalant sur 30 ans. Ce fait est, en quelques sortes, l’une des raisons de cet équilibre constaté sur les taux actuels. Les emprunteurs potentiels souhaitant placer dans cette région profitent donc de conditions tout à fait favorables. Il est possible d’y obtenir des taux en dessous de 1%. À titre d’exemple, sur 15ans, on peut profiter d’un taux à 0,64% ou encore 0,77 sur ans. Et quel que soit votre profit, il vous sera possible de bénéficier d’un taux exceptionnel de 1% dans toute la France sur une durée de 15 ans.

Qu’est-ce qui influent les taux immobiliers ?

Pour cette année 2020, plusieurs facteurs influeront sur le taux immobilier. Tout d’abord, pour expliquer les différentes évolutions, il faut s’attarder sur les Obligations Assimilables au Trésor (OAT). Il s’agit d’emprunts proposés par l’État pour se financer sur le long terme. L’évolution du taux de l’OAT constitue donc un bon indicateur pour connaitre quelles sera la tendance des taux immobilier. Entre autres, si le OAT augmente, une progression sur les taux d’intérêts immobiliers se verront. Et s’il diminue, les taux fixes pourront également connaitre une baisse. En outre, il faut considérer le taux directeur proposé par la Banque centre européenne. En effet, il impacte aussi les taux variables. Et enfin, pour connaitre l’évolution des taux d’intérêt, il convient également de tenir en compte des évènements économiques à venir.

Les solutions pour dénicher le meilleur taux d’intérêt

L’intervention d’un courtier en prêt immobilier peut constituer un bon moyen pour obtenir le meilleur taux de 2020. Que ce soit pour une première accession, une nouvelle résidence ou un placement locatif, ce professionnel saura vous accompagner de votre projet. Sinon, il est également pratique d’utiliser un comparateur de prêt en ligne après avoir réalisé une simulation de votre capacité d’emprunt. La majorité des sites spécialisés permettent de bénéficier d’une répondre précise sous 48h. Elle permet de faire le tour de banques en quelques clics et de disposer d’une comparaison des taux pratiqués par différents établissements. En somme, l’objectif est de bénéficier d’un meilleur taux pour profiter pleinement de son investissement pour cette année.

 

Lire la suite

Pour des raisons d’économie et de convivialité, la colocation paraît être une bonne solution. En effet, c’est une location par plusieurs locataires, souvent par des étudiants qui peuvent ainsi faire baisser leurs charges. Cependant, comme toute location classique, il existe des règles et obligations bien définies. C’est totalement pareil pour la colocation.

Les règles de base

Tout d’abord, un contrat de location doit être établi par le propriétaire et en ce sens, le contrat doit être signé par tous les locataires. Après la signature, toutes personnes dont le nom apparaît sur le contrat sont considérées comme colocataires. À défaut, si l’un des locataires ne signe pas le bail, il n’est pas considéré comme colocataire.

Toutefois, en Belgique, il n’existe pas une législation particulière au régime de la colocation, contrairement à d’autres pays. De ce fait, si vous vous trouvez dans la région Wallonne, il faut trouver une agence Immobilière à Ittre pour s’informer d’une éventuelle colocation. Par ailleurs, le bail établi n’est pas le même s’il s’agit d’un logement vide ou meublé, il doit alors se conformer à un contrat type.

La solidarité des colocataires

Durant le bail, les locataires ont l’obligation de payer au propriétaire le loyer et les charges locatives. À cet effet, le bailleur peut insérer une clause de solidarité dans le contrat de location afin d’éviter les risques d’impayés. Cette clause informe qu’en cas d’impayés d’un ou plusieurs colocataires, les autres colocataires sont tenus de les payer.

La clause de solidarité stipule aussi que si l’un des colocataires donne son congé pour quitter le logement, les colocataires restants doivent poursuivre la colocation. Ceci dit, en cas d’absence de la clause de solidarité, chaque colocataire n’est poursuivi que pour le paiement de sa part du loyer et des charges locatives.

La pratique de la sous-location

Plusieurs colocations s’opèrent souvent avec seulement un ou deux signataires du bail. Par conséquent, les locataires qui n’ont pas signé le bail ne sont tenus à aucune obligation à l’égard du propriétaire. En revanche, si les titulaires du bail donnent un préavis, ces colocataires non signataires deviennent alors des sous-locataires même s’ils paient leur part.

Toutefois, si le logement à titre gratuit est admis, l’existence d’un paiement entre locataire et sous-locataire est interdite dans la plupart des baux. Les titulaires du bail se livrent à une résiliation contigue et à l’expulsion si le propriétaire a connaissance de la situation.

L’assurance et taxe

Il est important que les colocataires prennent une assurance chez un même assureur. Cela peut éviter des conflits entre assureurs en cas des risques locatifs. Pour ce qui est de la taxe d’habitation, de même qu’un bail classique, elle est à payer pour l’année entière.

La colocation est assujettie d’une taxe d’habitation. Elle doit être payée en novembre ou décembre. La taxe d’habitation est établie au nom d’un des colocataires qui sont solidairement responsables du paiement.

Le départ d’un colocataire

Sauf exception, si un des colocataires veut quitter la colocation, il peut donner son congé en cours de bail en respectant les dispositions de forme et de délais. Au cas où le bail ne comporte pas de clause de résiliation, les autres peuvent continuer d’habiter le lieu.

Par ailleurs, il peut également être tenu de régler d’éventuels impayés au propriétaire. Il est à noter qu’en cas de départ d’un colocataire, le bailleur n’est pas tenu d’accepter le remplaçant proposé.

Lire la suite

Vous avez un bien immobilier adapté et vous souhaitez vous lancer dans la location saisonnière ? On vous propose de découvrir à travers cet article les différentes étapes importantes à considérer pour entreprendre un tel projet.

Bien connaitre le marché

Tout d’abord, il est important d’avoir quelques connaissances sur le marché et surtout sur votre région. La location saisonnière est surtout un investissement intéressant dans les régions touristiques et les plus fréquentés par les personnes de passage. Ainsi, pensez à vous renseigner largement là-dessus avant d’entamer votre projet. Si vous n’avez aucune expérience, n’hésitez pas à vous confier à un expert. Si vous êtes dans la région, vous pouvez facilement trouver une agence immobiliere à Etterbeek.

Aménager votre bien immobilier

Une fois que vous êtes totalement décidé, pensez à aménager votre maison ou appartement suivant la nécessité d’une location saisonnière. Il est alors important de donner du caractère à votre bien immobilier. Avec un décor sobre, neutre et efficace, vous pouvez parfaitement attirer les potentiels locataires. Optez pour un home staging pour mettre en avant tous les atouts de votre bien. Aussi, il est important de meubler votre bien en conséquence.

Assurer une large diffusion de votre offre

Une fois votre bien aménagé et décoré, il est temps d’assurer la meilleure annonce et publicité possible. Assurez-vous à ce que votre annonce soit parfaitement complète et attractive. Aussi, une large diffusion est également importante pour attirer les locataires. La publicité sur les sites d’annonces immobilières est idéale pour commencer votre diffusion. N’hésitez pas à mettre votre offre sur votre site web personnel. Le bouche à oreille est également un très bon moyen de publicité.

Mettre en place le contrat de location saisonnier

Dès que vous ayez pu établir le contact avec les potentiels locataires, il sera temps d’établir un contrat de location saisonnier. En effet, avec votre futur locataire, vous allez devoir déterminer tous les éléments du contrat tels que la date du séjour. Demandez d’abord à votre locataire de signer en premier pour éviter toutes modifications de clauses non acceptées. Pour réduire les désistements de la part du locataire, vous pouvez vous prémunir en exigeant un versement d’acompte par exemple.

Prendre certaines mesures et précautions

Outre le versement d’acompte, vous pouvez également prendre d’autres précautions dans le cadre d’une location saisonnière. En effet, il s’agit ici des dépôts de garantie ou d’une caution. Ce versement sera remis au locataire une fois que la location aura pris fin et qu’aucun dégât ni détérioration n’a été subit par votre bien. Toutefois, il faut savoir que la caution ou le dépôt de garantie ne doit pas excéder 25% du montant du loyer.

Faire un état des lieux

Même si l’état des lieux n’est pas obligatoire, vous pouvez parfaitement procéder à cette étape lors de la remise des clés au locataire. Il s’agit ici de faire un inventaire des tous les éléments, ustensiles et mobilier dans votre bien. Grâce à cet état de lieux, le locataire ne pourra pas nier en cas de détérioration ou de dégâts subit par la maison ou l’appartement.

Lire la suite