Colocations


Sur 15 ans, 20 ans ou 25 ans, quels sont les niveaux des taux actuels en matière de prêt immobilier ? Existe-t-il des variations en fonction des zones géographiques ? Pour répondre à ses questions, il convient de considérer le taux de crédit pratiqués par différentes banques.

Des taux encore attractifs dans toutes les régions

Pour avoir une vision globale des taux d’intérêts pratiques au niveau national et régional, il est important de s’appuyer sur les données fournis chaque mois par les institutions bancaires. Actuellement, les taux immobiliers dans les régions restent attractifs. Un certain équilibre est constaté par rapport au mois de janvier. Et en mi-février les taux ont demeure stables. Toutefois, après une légère hausse vers la fin 2019 et début janvier 2020, une stagnation est constatée sur les valeurs. Mais on sait tous, plus la durée est longue, plus le taux augmente. Ainsi, quelques hausses sont vues sur certaines durées d’emprunts. Actuellement, les établissements financiers tentent recentrer leur offre sur des durées comprises entre 10 et 22 ans maximum.

Une baisse dans le Nord et des taux favorables dans l’hexagone

En région nord, presque tous les meilleurs taux emprunt immobilier actuel ont encore connu une baisse, sauf pour le prêt s’étalant sur 30 ans. Ce fait est, en quelques sortes, l’une des raisons de cet équilibre constaté sur les taux actuels. Les emprunteurs potentiels souhaitant placer dans cette région profitent donc de conditions tout à fait favorables. Il est possible d’y obtenir des taux en dessous de 1%. À titre d’exemple, sur 15ans, on peut profiter d’un taux à 0,64% ou encore 0,77 sur ans. Et quel que soit votre profit, il vous sera possible de bénéficier d’un taux exceptionnel de 1% dans toute la France sur une durée de 15 ans.

Qu’est-ce qui influent les taux immobiliers ?

Pour cette année 2020, plusieurs facteurs influeront sur le taux immobilier. Tout d’abord, pour expliquer les différentes évolutions, il faut s’attarder sur les Obligations Assimilables au Trésor (OAT). Il s’agit d’emprunts proposés par l’État pour se financer sur le long terme. L’évolution du taux de l’OAT constitue donc un bon indicateur pour connaitre quelles sera la tendance des taux immobilier. Entre autres, si le OAT augmente, une progression sur les taux d’intérêts immobiliers se verront. Et s’il diminue, les taux fixes pourront également connaitre une baisse. En outre, il faut considérer le taux directeur proposé par la Banque centre européenne. En effet, il impacte aussi les taux variables. Et enfin, pour connaitre l’évolution des taux d’intérêt, il convient également de tenir en compte des évènements économiques à venir.

Les solutions pour dénicher le meilleur taux d’intérêt

L’intervention d’un courtier en prêt immobilier peut constituer un bon moyen pour obtenir le meilleur taux de 2020. Que ce soit pour une première accession, une nouvelle résidence ou un placement locatif, ce professionnel saura vous accompagner de votre projet. Sinon, il est également pratique d’utiliser un comparateur de prêt en ligne après avoir réalisé une simulation de votre capacité d’emprunt. La majorité des sites spécialisés permettent de bénéficier d’une répondre précise sous 48h. Elle permet de faire le tour de banques en quelques clics et de disposer d’une comparaison des taux pratiqués par différents établissements. En somme, l’objectif est de bénéficier d’un meilleur taux pour profiter pleinement de son investissement pour cette année.

 

Lire la suite

Pour des raisons d’économie et de convivialité, la colocation paraît être une bonne solution. En effet, c’est une location par plusieurs locataires, souvent par des étudiants qui peuvent ainsi faire baisser leurs charges. Cependant, comme toute location classique, il existe des règles et obligations bien définies. C’est totalement pareil pour la colocation.

Les règles de base

Tout d’abord, un contrat de location doit être établi par le propriétaire et en ce sens, le contrat doit être signé par tous les locataires. Après la signature, toutes personnes dont le nom apparaît sur le contrat sont considérées comme colocataires. À défaut, si l’un des locataires ne signe pas le bail, il n’est pas considéré comme colocataire.

Toutefois, en Belgique, il n’existe pas une législation particulière au régime de la colocation, contrairement à d’autres pays. De ce fait, si vous vous trouvez dans la région Wallonne, il faut trouver une agence Immobilière à Ittre pour s’informer d’une éventuelle colocation. Par ailleurs, le bail établi n’est pas le même s’il s’agit d’un logement vide ou meublé, il doit alors se conformer à un contrat type.

La solidarité des colocataires

Durant le bail, les locataires ont l’obligation de payer au propriétaire le loyer et les charges locatives. À cet effet, le bailleur peut insérer une clause de solidarité dans le contrat de location afin d’éviter les risques d’impayés. Cette clause informe qu’en cas d’impayés d’un ou plusieurs colocataires, les autres colocataires sont tenus de les payer.

La clause de solidarité stipule aussi que si l’un des colocataires donne son congé pour quitter le logement, les colocataires restants doivent poursuivre la colocation. Ceci dit, en cas d’absence de la clause de solidarité, chaque colocataire n’est poursuivi que pour le paiement de sa part du loyer et des charges locatives.

La pratique de la sous-location

Plusieurs colocations s’opèrent souvent avec seulement un ou deux signataires du bail. Par conséquent, les locataires qui n’ont pas signé le bail ne sont tenus à aucune obligation à l’égard du propriétaire. En revanche, si les titulaires du bail donnent un préavis, ces colocataires non signataires deviennent alors des sous-locataires même s’ils paient leur part.

Toutefois, si le logement à titre gratuit est admis, l’existence d’un paiement entre locataire et sous-locataire est interdite dans la plupart des baux. Les titulaires du bail se livrent à une résiliation contigue et à l’expulsion si le propriétaire a connaissance de la situation.

L’assurance et taxe

Il est important que les colocataires prennent une assurance chez un même assureur. Cela peut éviter des conflits entre assureurs en cas des risques locatifs. Pour ce qui est de la taxe d’habitation, de même qu’un bail classique, elle est à payer pour l’année entière.

La colocation est assujettie d’une taxe d’habitation. Elle doit être payée en novembre ou décembre. La taxe d’habitation est établie au nom d’un des colocataires qui sont solidairement responsables du paiement.

Le départ d’un colocataire

Sauf exception, si un des colocataires veut quitter la colocation, il peut donner son congé en cours de bail en respectant les dispositions de forme et de délais. Au cas où le bail ne comporte pas de clause de résiliation, les autres peuvent continuer d’habiter le lieu.

Par ailleurs, il peut également être tenu de régler d’éventuels impayés au propriétaire. Il est à noter qu’en cas de départ d’un colocataire, le bailleur n’est pas tenu d’accepter le remplaçant proposé.

Lire la suite

Vous avez un bien immobilier adapté et vous souhaitez vous lancer dans la location saisonnière ? On vous propose de découvrir à travers cet article les différentes étapes importantes à considérer pour entreprendre un tel projet.

Bien connaitre le marché

Tout d’abord, il est important d’avoir quelques connaissances sur le marché et surtout sur votre région. La location saisonnière est surtout un investissement intéressant dans les régions touristiques et les plus fréquentés par les personnes de passage. Ainsi, pensez à vous renseigner largement là-dessus avant d’entamer votre projet. Si vous n’avez aucune expérience, n’hésitez pas à vous confier à un expert. Si vous êtes dans la région, vous pouvez facilement trouver une agence immobiliere à Etterbeek.

Aménager votre bien immobilier

Une fois que vous êtes totalement décidé, pensez à aménager votre maison ou appartement suivant la nécessité d’une location saisonnière. Il est alors important de donner du caractère à votre bien immobilier. Avec un décor sobre, neutre et efficace, vous pouvez parfaitement attirer les potentiels locataires. Optez pour un home staging pour mettre en avant tous les atouts de votre bien. Aussi, il est important de meubler votre bien en conséquence.

Assurer une large diffusion de votre offre

Une fois votre bien aménagé et décoré, il est temps d’assurer la meilleure annonce et publicité possible. Assurez-vous à ce que votre annonce soit parfaitement complète et attractive. Aussi, une large diffusion est également importante pour attirer les locataires. La publicité sur les sites d’annonces immobilières est idéale pour commencer votre diffusion. N’hésitez pas à mettre votre offre sur votre site web personnel. Le bouche à oreille est également un très bon moyen de publicité.

Mettre en place le contrat de location saisonnier

Dès que vous ayez pu établir le contact avec les potentiels locataires, il sera temps d’établir un contrat de location saisonnier. En effet, avec votre futur locataire, vous allez devoir déterminer tous les éléments du contrat tels que la date du séjour. Demandez d’abord à votre locataire de signer en premier pour éviter toutes modifications de clauses non acceptées. Pour réduire les désistements de la part du locataire, vous pouvez vous prémunir en exigeant un versement d’acompte par exemple.

Prendre certaines mesures et précautions

Outre le versement d’acompte, vous pouvez également prendre d’autres précautions dans le cadre d’une location saisonnière. En effet, il s’agit ici des dépôts de garantie ou d’une caution. Ce versement sera remis au locataire une fois que la location aura pris fin et qu’aucun dégât ni détérioration n’a été subit par votre bien. Toutefois, il faut savoir que la caution ou le dépôt de garantie ne doit pas excéder 25% du montant du loyer.

Faire un état des lieux

Même si l’état des lieux n’est pas obligatoire, vous pouvez parfaitement procéder à cette étape lors de la remise des clés au locataire. Il s’agit ici de faire un inventaire des tous les éléments, ustensiles et mobilier dans votre bien. Grâce à cet état de lieux, le locataire ne pourra pas nier en cas de détérioration ou de dégâts subit par la maison ou l’appartement.

Lire la suite

Lorsque cela est fait correctement, investir dans l’immobilier en Floride est l’un des meilleurs moyens d’investir à long terme, tout en recevant un revenu mensuel de vos investissements.

Les placements immobiliers ont toujours généré des taux de rendement stables, faisant de cette classe d’actifs, l’un des meilleurs endroits pour placer votre argent. Mais pour obtenir d’excellents rendements, il est important de trouver des propriétés d’investissement rentables.

Alors, voici 5 conseils pour vous aider à trouver des investissements immobiliers rentables en Floride.

Conseil numéro 1 : évitez la spéculation

La recherche d’investissements immobiliers rentables nécessite une mentalité d’achat d’immeubles générant des liquidités presque immédiatement, tout en comprenant que les investissements immobiliers ne rendent pas les investisseurs riches du jour au lendemain. Par conséquent, l’achat de placements immobiliers doit être fondé sur des faits et non sur la spéculation.

Lorsque vous envisagez d’acquérir un immeuble de placement immobilier, basez votre décision sur la valeur actuelle de l’immeuble, et non sur des évaluations futures non quantifiables. Analysez de manière réaliste les flux de trésorerie de la propriété et le taux de capitalisation net en vous basant sur les compensations locales pour la propriété après la réhabilitation, et ne vous laissez pas prendre à des spéculations pour devenir riche rapidement.

Critères de sélection les immeubles de placement

Les investisseurs immobiliers utilisent différents critères de sélection pour les investissements immobiliers. Cette diversité contribue à maintenir un marché immobilier sain et stable, mais entraîne également des gagnants et des perdants parmi les investisseurs.

Les investisseurs retenus développent ensuite une stratégie gagnante pour la sélection d’immeubles de placement, qui comprend des zones géographiques, la taille et le type de propriété, l’état de la propriété et divers indicateurs financiers tels que les flux de trésorerie et le taux de capitalisation.

« Règles empiriques » financières lors de la sélection d’un immeuble de placement

Certaines règles empiriques peuvent faire partie de la stratégie d’un investisseur lors de la sélection d’un immeuble de placement.

Voici 3 règles de base que chaque investisseur devrait mémoriser.

Règle de base de 70%

La règle empirique la plus connue est peut-être la règle des 70%, qui s’applique aux propriétés qu’un investisseur a l’intention de transformer. Cette règle stipule que le prix maximum que vous devez payer pour une propriété est de 70% de sa valeur après réparation, moins les frais de réparation.

Règles de base de 2% et 50% pour les investisseurs immobiliers locatifs

Les règles empiriques de 2% et de 50% aident les investisseurs à effectuer l’analyse initiale pour déterminer si une propriété peut être rentable en tant que location. Si la propriété satisfait à ces 2 critères, une analyse plus poussée pourrait être utile.

La règle des 2% stipule que le loyer perçu sur une propriété devrait représenter environ 2% de son prix d’achat. Cette règle aide les investisseurs à sélectionner des biens immobiliers pouvant générer des flux de trésorerie suffisants.

La règle des 50% stipule que 50% de vos revenus seront versés en dépenses (paiements de financement non compris). Cette règle aide les investisseurs à sélectionner des biens immobiliers pouvant générer des flux de trésorerie suffisants et être rentables, toutes dépenses confondues, y compris les paiements de financement.

Réseau pour trouver le meilleur investissement immobilier

Le plus souvent, la meilleure recherche pour trouver des immeubles de placement rentables consiste à établir des contacts avec des experts du secteur immobilier, notamment des investisseurs, des agents immobiliers, des avocats, des comptables, des agents d’assurance, des agents de titre et des inspecteurs.

Les meilleurs biens immobiliers d’investissement sont souvent achetés hors marché, ce qui signifie que l’acheteur a découvert l’immeuble par le biais de connexions réseau et l’a acheté avant sa mise sur le marché.

Utilisation de la technologie

Lorsque vous recherchez des propriétés d’investissement rentables en Floride, la technologie est essentielle pour la communication et la mise en réseau avec des experts du secteur et pour la réalisation de recherches.

Les investisseurs peuvent obtenir une mine d’informations locales provenant de bulletins d’informations et de groupes de médias sociaux rédigés par des agents immobiliers, des grossistes en immobilier et d’autres experts en immobilier.

Lire la suite

Vivre en colocation présente de réels avantages. Cela peut cependant tourner au vinaigre si les colocataires manquent d’organisation. Pour que tout se passe bien, il faut alors poser des règles dès les départs. Respect de la vie d’autrui, répartition des tâches et des frais, tout doit être bien organisé avant même le début de la colocation.

Lire la suite
Après le co-working, place au coliving !

Après le co-working, place au coliving !


Publié par le 22 Fév 2019

Vous avez sans doute déjà entendu parler du co-working. C’est cette pratique permettant à des inconnus de partager des bureaux. Aujourd’hui, un nouveau concept de ce même genre est apparu : le coliving. Inspiré du co-working, ce concept se rapproche de la colocation. Il fait fureur auprès des travailleurs en freelances. Mais de quoi s’agit-il exactement ?

Lire la suite