Astuces


La rénovation et la réparation de sa toiture sont des étapes très dangereuses et délicates, nécessitant l’aide d’un professionnel. Spécialiste dans la conception, la pose et la réparation de la toiture, un professionnel prend en main l’isolation, l’étanchéité et la protection de la maison.

Mais, maints sont les professionnels sur le marché que trouver le meilleur artisan n’est jamais une mince affaire. Pour faciliter votre quête de la bonne entreprise de toiture, prenez en considération les critères suivants : l’expertise, le devis gratuit, les garanties et les matériaux utilisés par l’entreprise.

L’expertise de l’entreprise toiture

Le premier paramètre à prendre en considération pour choisir le meilleur artisan est d’étudier son expertise. Pour cela, l’idéal est de demander l’avis des anciens clients de l’entreprise. Il est également possible de sonder les opinions de la société concernant la connaissance du professionnel. Ne sous-estimez pas aussi l’aide d’internet, car il renferme des commentaires concernant les travaux fournis par un professionnel. À cet effet, grâce à ses 10 ans d’expérience, DL Toitures a une connaissance inouïe et un savoir-faire exceptionnel dans le domaine de la rénovation de toiture à Braine-le-Comte. Avant de vous décider, n’hésitez pas à comparer plusieurs offres et d’accepter celle que vous jugiez être le plus intéressant.

L’établissement d’un devis gratuit

Après avoir trouvé plusieurs professionnels, il est maintenant temps de leur demander un devis pour comparer leur offre. Le devis est un document capital et doit être réalisé gratuitement. Hormis sa gratuité, le devis doit être compréhensible et clair. D’ailleurs, avec l’aide de ce devis, on aura toutes les cartes en main pour mesurer le coût de la prestation et les taxes. Bref, le devis est capital pour éviter les mauvaises surprises après la livraison de la prestation. Sans un devis, le travail peut être dangereux, car il peut cacher des frais.

Les garanties offertes par l’entreprise

Un professionnel, digne de ce nom, doit toujours être en mesure de fournir à ses clients une assurance : la garantie décennale. Grâce à la garantie décennale, surtout dans le cas de l’installation d’une nouvelle toiture, le client sera couvert si un dégât survient après la réception des travaux. Comme son nom l’indique explicitement, la validité de la garantie décennale est de 10 ans.

Hormis la garantie décennale, optez également pour un prestataire ayant une assurance civile professionnelle. D’ailleurs, les textes en vigueur obligent toutes les entreprises de toiture à souscrire à cette assurance.

Les matériaux employés par le professionnel

Pour finaliser le choix et faciliter la décision, il faut se renseigner sur les méthodes de travail, mais également sur les matériaux employés par le professionnel. Les matériaux doivent être robustes, durables et pérennes. Un véritable professionnel de la toiture doit également utiliser des équipements qui répondent aux normes de sécurité durant la rénovation, la pose et l’entretien du toit. Outre ces points, n’oubliez pas d’étudier la compétence des ressources humaines de l’entreprise. Les ressources humaines doivent avoir les qualifications requises pour prendre soin de la toiture d’une maison.

Read More

Les jardiniers amateurs doivent avoir des outils pour œuvrer correctement et avoir un joli jardin. En tant qu’amateur en jardinage, vous êtes à la quête des outils indispensables pour débuter dans ce passe-temps ? Focus sur les matériels nécessaires pour débuter le jardinage !

La bêche : l’outil pour travailler le sol

La bêche est l’équipement indispensable aux jardiniers, même les amateurs. Avec une bêche, on peut creuser la terre, planter et déplacer les plantes. Cet outil est indispensable qu’il soit impensable de débuter le jardinage sans avoir une bêche. Ce matériel de jardinage est très abordable et vous accompagnera durant longtemps. N’oubliez pas aussi de s’offrir une fourche-bêche pour bêcher.

La tondeuse à gazon pour tondre la pelouse

Un beau jardin rime toujours avec une belle pelouse. D’où l’intérêt d’une tondeuse à gazon. Plusieurs modèles existent sur le marché, comme la tondeuse électrique, thermique, manuelle, etc. Lors du choix d’un tel équipement, n’oubliez pas de tenir compte de plusieurs paramètres, notamment la surface à tondre, la puissance, le confort, etc.

Le râteau : le matériel essentiel pour niveler

Le râteau fait aussi partie des outils de jardinage les plus importants. En effet, son rôle est de niveler le sol avant l’installation des semis. En outre, il sert également à ramasser les feuilles mortes, les déchets verts et les cailloux, vous permettant d’avoir un jardin nickel et joli.

Le sécateur : un appareil de coupe

Un jardinier, digne de ce nom, doit avoir un sécateur dans sa boîte à outils. Cet équipement coupe les branches trop grandes et mortes. Il est également essentiel pour couper les haies, les fleurs fanées et les arbustes. Bref, c’est un outil multitâche qui ne se sépare jamais d’un jardinier. Deux types de sécateurs existent : le sécateur à enclume et le sécateur classique.

La binette pour entretenir le potager

À l’instar du râteau, la binette sert également à éliminer les mauvaises herbes. Ces dernières se trouvent dans les cultures et empêchent le bon développement des fruits, légumes et les végétaux. C’est un équipement essentiel pour entretenir le potager. Elle est équipée d’une lame verticale et s’enfonce également dans la terre pour éliminer la croute superficielle.

La brouette : le matériel de transport

Un jardinier a besoin d’une brouette pour transporter facilement les plantations, les petits outils et les mauvaises herbes. Nombreuses brouettes existent, mais il serait plus malin d’opter pour une brouette dotée d’une roue, car elle est très malléable et se déplace facilement. Lors du choix d’un tel équipement, n’oubliez pas de tenir compte de la qualité du pneu.

Les gants : l’équipement de protection

Étant donné que le jardinier emploie des équipements tranchants, il doit se protéger en mettant des gants. Ces derniers doivent être de très bonne qualité et à la bonne taille ! Les gants empêchent les blessures et les mains en piteux état à cause des travaux de jardinage. Pour anticiper les mauvaises surprises, l’idéal est de toujours avoir deux paires de gants !

Read More

La cuisine fait partie des pièces où l’on passe du temps dans la maison. En effet, outre sa fonction, c’est un endroit de partage, de retrouvaille pour toute la famille. C’est pour cette raison que la décoration de la cuisine ne doit pas être négligée.

Le choix du mobilier

Le choix des meubles doit tenir compte de l’aspect pratique, mais aussi de l’esthétique. En effet, le matériau choisi peut aider à définir le style de cuisine souhaité. A titre d’exemple, le bois est une signature des cuisines classiques. Cependant, on peut aussi l’intégrer à juste dose dans une cuisine contemporaine. Pour avoir l’effet moderne, opter plutôt pour des verres, de l’aluminium ou encore le fer.

Par ailleurs, il faut aussi tenir compte de la taille des meubles pour avoir un joli rendu. En effet, tout doit être proportionnel. Il faut éviter de surcharger la pièce. Au contraire, faire en sorte de bien aérer l’espace. On peut tricher avec un miroir si besoin. Sans oublier l’éclairage qui est aussi très important. Pour avoir un meilleur accompagnement et les meilleurs conseils, faire appel à des professionnels comme Ohles meubles.

Les couleurs tendances

Il faut savoir que le choix des couleurs à utiliser dans la cuisine doit aussi se faire avec soin. Sans surprise, le blanc est une valeur sûre pour une cuisine aérée et moderne. De plus, cette couleur donne l’effet d’un plus grand espace. D’autant plus qu’il est plus facile d’incorporer des accessoires plus colorés et le choix est plus large.

Cependant, il n’est pas question d’écarter les autres couleurs. Le vert est une bonne solution alternative pour avoir une cuisine dans l’esprit nature d’autant plus que c’est une couleur apaisante. Le jaune, par contre apporte du dynamisme à la pièce et donne un effet soleil et chaleureux. Dans tous les cas, éviter le total look à part le blanc. Cela risque d’être dans l’excès.

En outre, choisir le rouge, le rose et l’orange pour avoir une ambiance chaleureuse et conviviale. C’est très tendance et cela donne un effet méditerranéen à la cuisine. Sans oublier les couleurs crème pour la douceur et la légèreté. C’est une tendance élégante et assez naturelle.

L’éclairage

Qui dit décoration, dit éclairage. C’est un point très important à ne surtout pas négliger. En effet, un mauvais éclairage peut nuire à toute une décoration. Cela dit, la lumière naturelle est la meilleure. Privilégier donc les ouvertures en verre. Cependant, on peut aussi jouer avec les luminaires pour avoir un résultat similaire. A noter qu’une pièce bien éclairée donne un effet d’un plus grand espace. C’est aussi valable pour le contraire.

Il est aussi possible de jouer avec des accessoires comme le miroir afin de bien refléter la lumière. Dans la même optique, le choix du revêtement du sol peut aussi jouer sur l’éclairage de la pièce. Toute somme, les statistiques montrent que la cuisine fait partie des pièces les préférées des Français. C’est une raison suffisante pour bien la décorer d’autant qu’on y passe beaucoup de temps.

Read More

La décoration de la maison reflète la personnalité des habitants. Étant donné que la personnalité de chacun est unique, pourquoi adopter une décoration classique ? Le mieux est de miser sur l’originalité en adoptant une décoration hors de commun ! À la quête d’inspirations pour rendre votre déco personnalisée et authentique ? Suivez nos astuces !

Coller un autocollant décoratif personnalisé

La meilleure manière pour donner du cachet aux murs de la maison est d’y coller des autocollants décoratifs ou un sticker mural. Ils donneront une touche déco personnalisée et authentique, qui répond à votre personnalité : élégante, amusante, décontracté, etc. Plusieurs catalogues aux designs hors du commun se trouvent sur Internet. D’ailleurs, quelques sites internet réalisent des autocollants sur mesure vous permettant d’offrir à votre maison un sticker mural 100% authentique.

Inviter la nature dans la maison

Quoique mettre des plantes dans la maison puisse sembler être une astuce simpliste, nombreuses sont les personnes qui ne l’appliquent pas. Cependant, c’est le moyen le plus rapide et le plus efficace pour donner une touche de vie à sa déco. Les plantes ont ce pouvoir magique d’apporter un côté calme, relaxant et naturel. Elles rendront la maison plus accueillante et plus vive. Rendez-vous sur le site sara Amenagement aménagement pour trouver d’autres astuces pour sublimer votre intérieure !

Mettre en valeur un tableau personnalisé

Parmi les accessoires décoratifs les plus plébiscités, le tableau se trouve sûrement sur le podium ! D’ailleurs, il est idéal pour décorer n’importe quelle pièce de la maison, à condition de bien le choisir. À cet effet, n’oubliez pas de bien analyser la taille du tableau ! Elle doit être en harmonie avec les mesures du mur. Un tableau trop grand dans une petite pièce, et vice-versa, a tendance à entacher la beauté de la déco. En outre, ayez toujours en tête le sujet et le style que l’on souhaite mettre en valeur dans la maison, pour éviter le hors-sujet !

Mettre une touche artisanale dans la déco

Pour avoir une maison authentique et originale, pourquoi ne pas marier les meubles neufs et modernes avec une touche artisanale ? Cela mettrait en valeur la décoration et apporterait de la vivacité et de l’âme à la déco. D’ailleurs, avec la mode du DIY, on peut trouver facilement des conseils sur la toile pour fabriquer des meubles. De plus, désormais, la tendance est la fabrication des meubles à partir des palettes. C’est la meilleure technique pour travailler sa créativité et son imagination, tout en ayant une décoration sublime et hors du commun !

Décorer la maison avec des objets classiques mais chics

Les objets décoratifs importent également et rendent la maison plus vive et plus chaleureuse. Parmi les objets indispensables, les miroirs possèdent une place d’honneur ! Hormis d’être fonctionnels, les miroirs impactent également sur la décoration de la maison. Les miroirs ont la capacité d’illuminer les espaces, tout en apportant un ton élégant et sophistiqué au lieu ! Pour jouer sur l’originalité, l’idéal est d’opter pour les formes géométriques.

Read More

Pour des raisons d’économie et de convivialité, la colocation paraît être une bonne solution. En effet, c’est une location par plusieurs locataires, souvent par des étudiants qui peuvent ainsi faire baisser leurs charges. Cependant, comme toute location classique, il existe des règles et obligations bien définies. C’est totalement pareil pour la colocation.

Les règles de base

Tout d’abord, un contrat de location doit être établi par le propriétaire et en ce sens, le contrat doit être signé par tous les locataires. Après la signature, toutes personnes dont le nom apparaît sur le contrat sont considérées comme colocataires. À défaut, si l’un des locataires ne signe pas le bail, il n’est pas considéré comme colocataire.

Toutefois, en Belgique, il n’existe pas une législation particulière au régime de la colocation, contrairement à d’autres pays. De ce fait, si vous vous trouvez dans la région Wallonne, il faut trouver une agence Immobilière à Ittre pour s’informer d’une éventuelle colocation. Par ailleurs, le bail établi n’est pas le même s’il s’agit d’un logement vide ou meublé, il doit alors se conformer à un contrat type.

La solidarité des colocataires

Durant le bail, les locataires ont l’obligation de payer au propriétaire le loyer et les charges locatives. À cet effet, le bailleur peut insérer une clause de solidarité dans le contrat de location afin d’éviter les risques d’impayés. Cette clause informe qu’en cas d’impayés d’un ou plusieurs colocataires, les autres colocataires sont tenus de les payer.

La clause de solidarité stipule aussi que si l’un des colocataires donne son congé pour quitter le logement, les colocataires restants doivent poursuivre la colocation. Ceci dit, en cas d’absence de la clause de solidarité, chaque colocataire n’est poursuivi que pour le paiement de sa part du loyer et des charges locatives.

La pratique de la sous-location

Plusieurs colocations s’opèrent souvent avec seulement un ou deux signataires du bail. Par conséquent, les locataires qui n’ont pas signé le bail ne sont tenus à aucune obligation à l’égard du propriétaire. En revanche, si les titulaires du bail donnent un préavis, ces colocataires non signataires deviennent alors des sous-locataires même s’ils paient leur part.

Toutefois, si le logement à titre gratuit est admis, l’existence d’un paiement entre locataire et sous-locataire est interdite dans la plupart des baux. Les titulaires du bail se livrent à une résiliation contigue et à l’expulsion si le propriétaire a connaissance de la situation.

L’assurance et taxe

Il est important que les colocataires prennent une assurance chez un même assureur. Cela peut éviter des conflits entre assureurs en cas des risques locatifs. Pour ce qui est de la taxe d’habitation, de même qu’un bail classique, elle est à payer pour l’année entière.

La colocation est assujettie d’une taxe d’habitation. Elle doit être payée en novembre ou décembre. La taxe d’habitation est établie au nom d’un des colocataires qui sont solidairement responsables du paiement.

Le départ d’un colocataire

Sauf exception, si un des colocataires veut quitter la colocation, il peut donner son congé en cours de bail en respectant les dispositions de forme et de délais. Au cas où le bail ne comporte pas de clause de résiliation, les autres peuvent continuer d’habiter le lieu.

Par ailleurs, il peut également être tenu de régler d’éventuels impayés au propriétaire. Il est à noter qu’en cas de départ d’un colocataire, le bailleur n’est pas tenu d’accepter le remplaçant proposé.

Read More

Vous avez un bien immobilier adapté et vous souhaitez vous lancer dans la location saisonnière ? On vous propose de découvrir à travers cet article les différentes étapes importantes à considérer pour entreprendre un tel projet.

Bien connaitre le marché

Tout d’abord, il est important d’avoir quelques connaissances sur le marché et surtout sur votre région. La location saisonnière est surtout un investissement intéressant dans les régions touristiques et les plus fréquentés par les personnes de passage. Ainsi, pensez à vous renseigner largement là-dessus avant d’entamer votre projet. Si vous n’avez aucune expérience, n’hésitez pas à vous confier à un expert. Si vous êtes dans la région, vous pouvez facilement trouver une agence immobiliere à Etterbeek.

Aménager votre bien immobilier

Une fois que vous êtes totalement décidé, pensez à aménager votre maison ou appartement suivant la nécessité d’une location saisonnière. Il est alors important de donner du caractère à votre bien immobilier. Avec un décor sobre, neutre et efficace, vous pouvez parfaitement attirer les potentiels locataires. Optez pour un home staging pour mettre en avant tous les atouts de votre bien. Aussi, il est important de meubler votre bien en conséquence.

Assurer une large diffusion de votre offre

Une fois votre bien aménagé et décoré, il est temps d’assurer la meilleure annonce et publicité possible. Assurez-vous à ce que votre annonce soit parfaitement complète et attractive. Aussi, une large diffusion est également importante pour attirer les locataires. La publicité sur les sites d’annonces immobilières est idéale pour commencer votre diffusion. N’hésitez pas à mettre votre offre sur votre site web personnel. Le bouche à oreille est également un très bon moyen de publicité.

Mettre en place le contrat de location saisonnier

Dès que vous ayez pu établir le contact avec les potentiels locataires, il sera temps d’établir un contrat de location saisonnier. En effet, avec votre futur locataire, vous allez devoir déterminer tous les éléments du contrat tels que la date du séjour. Demandez d’abord à votre locataire de signer en premier pour éviter toutes modifications de clauses non acceptées. Pour réduire les désistements de la part du locataire, vous pouvez vous prémunir en exigeant un versement d’acompte par exemple.

Prendre certaines mesures et précautions

Outre le versement d’acompte, vous pouvez également prendre d’autres précautions dans le cadre d’une location saisonnière. En effet, il s’agit ici des dépôts de garantie ou d’une caution. Ce versement sera remis au locataire une fois que la location aura pris fin et qu’aucun dégât ni détérioration n’a été subit par votre bien. Toutefois, il faut savoir que la caution ou le dépôt de garantie ne doit pas excéder 25% du montant du loyer.

Faire un état des lieux

Même si l’état des lieux n’est pas obligatoire, vous pouvez parfaitement procéder à cette étape lors de la remise des clés au locataire. Il s’agit ici de faire un inventaire des tous les éléments, ustensiles et mobilier dans votre bien. Grâce à cet état de lieux, le locataire ne pourra pas nier en cas de détérioration ou de dégâts subit par la maison ou l’appartement.

Read More