Guide colocation France : les points à retenir


Même si vous disposez d’un revenu stable, louer seul une maison ou un appartement reste souvent difficile. Les frais engendrés par une location sont en effet élevés. Aussi, la colocation semble être la meilleure alternative. De plus en plus pratiqué en France, ce type de location est peut-être intéressant si vous savez vous y prendre. Découvrez alors ici le guide pour une colocation en France.

Le choix du colocataire

C’est l’étape la plus importante dans une colocation. Vous devez absolument trouver un colocataire qui pourrait être sur la même longueur d’onde que vous. Cela facilitera le quotidien et garantira la pérennité de la colocation. Si vous êtes par exemple un maniaque du rangement, vous ne pourrez pas vivre avec une personne désordonnée. Il est donc important de poser à l’avance les critères que vous recherchez. N’hésitez pas à mentionner dans l’annonce pour la recherche de colocataire toutes vos attentes et vos habitudes. Si vous recevez souvent des amis, il faudra le dire dans l’annonce.

La répartition des espaces

Contrairement aux idées reçues, la colocation n’est pas une perte d’intimité. Vous pourrez tout à fait disposer votre espace personnel. Que ce soit une chambre ou une salle de bain privée, tout dépendra de l’organisation de l’appartement. Aussi, quand vous recherchez un appartement, prenez en compte l’indépendance des espaces. Tout ce qui est chambre communicante est à bannir. L’idéal d’avoir des chambres indépendantes de même taille. Chaque colocataire devrait aussi disposer d’une pièce de vie pour qu’il puisse recevoir du monde. En général, les appartements en colocation ne disposent que d’un salon. Aussi, ce sera aux colocataires de s’organiser sur l’utilisation de cette pièce.

Établissement d’un règlement de colocation

Avant de partager le même logement, les colocataires doivent établir un pacte de colocation. Cette charte est nécessaire pour fixer les points essentiels de leur cohabitation. Elle édicte toutes les règles concernant la colocation. Les tâches ménagères, l’utilisation des pièces communes, ou encore la répartition des charges y sont mentionnées. Elle servira également de référence si jamais une mésentente survient durant la colocation. Pour les litiges les plus graves, les colocataires peuvent se prévaloir de ce pacte devant les juridictions concernées. Néanmoins, le pacte devra être signé et daté par tous les colocataires pour être valable.

La répartition des charges

La répartition des frais de fonctionnement de la maison doit être abordée avant le début de la colocation. Le cas échéant, elle pourrait être source d’embrouille pour les colocataires. Aussi, ces questions financières devraient être soulevées dans le règlement de la colocation. En général, les frais communs concernent l’assurance habitation, le loyer, la caution solidaire, les impôts et le dépôt de garantie. Dans cas, ils peuvent aussi inclure les dépenses de la vie quotidienne comme l’électricité, l’eau, la nourriture ou encore internet. Quoi qu’il en soit, la répartition de ces charges dépendra uniquement de l’entente entre les colocataires. Pour le loyer par exemple, ils peuvent juste le diviser par le nombre de colocataires. Si la taille des chambres est inégale, le loyer suivre cette logique.