Location saisonnière : les différentes étapes à suivre

Publié par admin le 6 Nov 2019


Vous avez un bien immobilier adapté et vous souhaitez vous lancer dans la location saisonnière ? On vous propose de découvrir à travers cet article les différentes étapes importantes à considérer pour entreprendre un tel projet.

Bien connaitre le marché

Tout d’abord, il est important d’avoir quelques connaissances sur le marché et surtout sur votre région. La location saisonnière est surtout un investissement intéressant dans les régions touristiques et les plus fréquentés par les personnes de passage. Ainsi, pensez à vous renseigner largement là-dessus avant d’entamer votre projet. Si vous n’avez aucune expérience, n’hésitez pas à vous confier à un expert. Si vous êtes dans la région, vous pouvez facilement trouver une agence immobiliere à Etterbeek.

Aménager votre bien immobilier

Une fois que vous êtes totalement décidé, pensez à aménager votre maison ou appartement suivant la nécessité d’une location saisonnière. Il est alors important de donner du caractère à votre bien immobilier. Avec un décor sobre, neutre et efficace, vous pouvez parfaitement attirer les potentiels locataires. Optez pour un home staging pour mettre en avant tous les atouts de votre bien. Aussi, il est important de meubler votre bien en conséquence.

Assurer une large diffusion de votre offre

Une fois votre bien aménagé et décoré, il est temps d’assurer la meilleure annonce et publicité possible. Assurez-vous à ce que votre annonce soit parfaitement complète et attractive. Aussi, une large diffusion est également importante pour attirer les locataires. La publicité sur les sites d’annonces immobilières est idéale pour commencer votre diffusion. N’hésitez pas à mettre votre offre sur votre site web personnel. Le bouche à oreille est également un très bon moyen de publicité.

Mettre en place le contrat de location saisonnier

Dès que vous ayez pu établir le contact avec les potentiels locataires, il sera temps d’établir un contrat de location saisonnier. En effet, avec votre futur locataire, vous allez devoir déterminer tous les éléments du contrat tels que la date du séjour. Demandez d’abord à votre locataire de signer en premier pour éviter toutes modifications de clauses non acceptées. Pour réduire les désistements de la part du locataire, vous pouvez vous prémunir en exigeant un versement d’acompte par exemple.

Prendre certaines mesures et précautions

Outre le versement d’acompte, vous pouvez également prendre d’autres précautions dans le cadre d’une location saisonnière. En effet, il s’agit ici des dépôts de garantie ou d’une caution. Ce versement sera remis au locataire une fois que la location aura pris fin et qu’aucun dégât ni détérioration n’a été subit par votre bien. Toutefois, il faut savoir que la caution ou le dépôt de garantie ne doit pas excéder 25% du montant du loyer.

Faire un état des lieux

Même si l’état des lieux n’est pas obligatoire, vous pouvez parfaitement procéder à cette étape lors de la remise des clés au locataire. Il s’agit ici de faire un inventaire des tous les éléments, ustensiles et mobilier dans votre bien. Grâce à cet état de lieux, le locataire ne pourra pas nier en cas de détérioration ou de dégâts subit par la maison ou l’appartement.

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *